Transanatolia de Mathias Depardon & le festival photoreporter : l’agenda du 9 au 15 octobre

A notre agenda « Photojournalisme & médias » cette semaine, deux événements qui ont débuté fin de semaine dernière:

  • L’exposition Transanatolia de Mathias Depardon à découvrir jusqu’au 6 novembre. Exposition organisée par le ministère de la Culture aux Archives nationales en collaboration avec le Bal et Libération. Transanatolia est une pérégrination  aux confins de l’Anatolie. Depuis 5 ans, Mathias Depardon photographie la nouvelle Turquie, jusqu’aux confins du Caucase. Des zones urbaines récemment installées dans l’ouest d’Istanbul, au Kurdistan turc où couve la révolution civile et sévit une véritable guerre de l’eau, il questionne la notion de périphérie et de frontières. Ces lieux reculés aident à comprendre les grandes mutations qui agitent la région.

Affiche-Trasanatolia

Le mot de Françoise Nyssen, ministre de la Culture. Mathias Depardon incarne toute la singularité de l’art du reportage photographique, qui a le double pouvoir de faire rêver et d’éveiller. De sublimer autant que de saisir et d’éclairer le monde. C’est à ce double titre qu’il est soutenu et promu par le ministère de la Culture, ministère des arts autant que ministère du sens et de l’histoire. Au-delà des photographies qu’il présente, c’est le projet Transanatolia en lui-même qui porte un message politique, puisque ce projet a été interrompu par l’arrestation puis l’expulsion de Mathias Depardon.

  • La 6ème édition du Festival Photoreporter en Baie de Saint-Brieuc Capture d’écran 2017-10-08 à 19.42.36.pngLe festival adopte cette année pour ses expositions un fil conducteur: unREST, qui « correspond à cet état d’esprit d’incertitude et de renouveau, synthèse des deux tendances opposées qui animent le monde actuel ». « Les reportages de l’édition 2017 seront les contes de ces réalités duales qui coexistent, entre effondrement de nos sociétés et inexorable oscillation du balancier de la vie. Ils essayeront de nous amener à une compréhension plus profonde en racontant les histoires d’individus qui se (sou)lèvent à travers le monde. Du chaos à la sérénité, de l’épopée à l’intime, ces récits se rejoignent dans des nuances de gris, « unREST ».

A découvrir aussi cette semaine:

Et toujours en cours:

  • Jusqu’au 28 octobre, à la galerie Fait & Cause, 58 rue Qincampoix, 75004 Paris : exposition « Fleuves frontières », photographies de Franck Vogel
  • Jusqu’au 28 octobre à la galerie Polka, 12 rue Saint Gilles, 75003 Paris: Exposition « Amateur » de Richard Dumas et jusqu’au 5 octobre « Cars » de Langdon Clay
  • Jusqu’au 2 novembre: 2ème biennale des photographes du monde arabe contemporain
  • Jusqu’au 12 novembre: les 10 ans de l’agence Signatures lors de la 13ème édition du festival international de la photographie l’Œil en Seyne.
  • Jusqu’au 17 décembre: « Traverser », exposition de photographies de Raymond Depardon à la Fondation Henri Cartier Bresson
  • Jusqu’au 29 janvier 2018: exposition Irving Penn au Grand Palais
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s